Mémoire vive

La mémoire vive, mémoire dispositif ou mémoire volatile, aussi nommée RAM de l'anglais Random Access Memory, est la mémoire informatique dans laquelle un ordinateur place les données lors de leur traitement.



Catégories :

Mémoire informatique - Circuit intégré - Composant actif - Composant électronique

Recherche sur Google Images :


Source image : forums.cnetfrance.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • Random Access memory, utilisé par l'ordinateur pour effectuer ses calculs au profit du dispositif d'exploitation, des éléments de l'ordinateur et des logiciels. Sa mémoire est volatile, c'est-à-dire n'est pas conservé lors de l'extinction de l'appareil. (source : aidenet)
  • Mémoire donnant la possibilité le stockage de données pour la lecture et l'écriture. C'est là que viennent se charger les données stockées en permanence sur le disque dur, afin qu'elles puissent être traitées. La mémoire vive est volatile : elle se décharge lorsque l'ordinateur est éteint (dessin). (source : portices)
Mémoire RAM
{{{caption}}}

Se connecte à la carte mère via :
Support DIMM Support SIMM
Classement des utilisations
Ordinateur fixe Ordinateur portable
Fabricants courants :
Corsair Kingston

La mémoire vive, mémoire dispositif ou mémoire volatile, aussi nommée RAM de l'anglais Random Access Memory (que on traduit en français par'mémoire à accès direct') , est la mémoire informatique dans laquelle un ordinateur place les données lors de leur traitement. Les caractéristiques de cette mémoire sont :

Désignations

La mémoire vive (RAM) est en opposition à la mémoire morte (ROM)  : les données contenues dans la mémoire vive sont perdues quand l'alimentation électrique est coupée tandis que la mémoire morte conserve ses données en absence d'alimentation électrique. La mémoire morte n'est par conséquent pas volatile, ce qui la rend indispensable lors du démarrage d'un ordinateur. En effet, la mémoire vive est dans un état indéterminé lors du démarrage.

Rarement, on utilise le sigle RWM (pour Read Write Memory, soit mémoire en lecture écriture) pour désigner la RAM en mettant l'accent sur la possibilité d'écriture plutôt que l'accès arbitraire.

Les termes RAM et mémoire vive peuvent prêter à confusion car ils ne sont pas utilisés au sens littéral. Littéralement, le terme RAM implique la possibilité d'un accès arbitraire aux données, c'est-à-dire un accès à n'importe quelle donnée n'importe lorsque, par opposition à un accès séquentiel, comme l'accès à une bande magnétique, où les données sont obligatoirement lues dans un ordre défini à l'avance. Or les ROM et les mémoires flash jouissent de la même caractéristique d'accès direct.

Technologie

Une carte mémoire RAM de Mio pour ordinateur VAX 8600 (circa 1986).
Différents types de RAM, de haut en bas : DIP, SIP, SIMM 30 broches, SIMM 72 broches, DIMM, RIMM

La mémoire informatique est un composant qui fut en premier lieu magnétique (tores de ferrite), puis devint électronique dans les années 1970, qui sert à stocker et relire des informations binaires. Son rôle est surtout de stocker les données qui vont être traitées par l'unité centrale (ou le microprocesseur). La mémoire vive a un temps d'accès de quelques dizaines ou centaines de nanosecondes alors que celui du disque dur est de quelques millisecondes (dix mille à cent mille fois plus).

La RAM présente la particularité qu'on peut y accéder à la fois en lecture et en écriture. Une activation électronique appropriée permet si besoin de verrouiller provisoirement en écriture des blocs physiques donnés. L'adressage d'une mémoire (traduction de tensions électriques sur des fils en adresse mémoire) se fait par un mécanisme appelé le chip select. Il est particulièrement facile de pourvur un microprocesseur d'une mémoire non contiguë (par exemple de 0 à 4 095, puis un trou, puis de la mémoire entre 16 384 et 32 767), ce qui favorise énormément la détection d'erreurs d'adressage éventuelles.

Les informations peuvent être organisées en mots de 8, 16 ou 32 bits ou alors plus. Certaines machines anciennes avaient des mots de taille plus exotique, comme par exemple 60 bits pour le Control Data 6600, 36 bits pour l'IBM 7030 «Stretch» ou le DEC PDP-10 et 12 bits pour la majorité des premiers mini-ordinateurs de DEC, les appareils d'instrumentation œuvrant au mieux sur 12 bits à l'époque. Mais :

Les fabricants recommandent fréquemment d'utiliser de l'ECC à partir d'Go de RAM (généralement pour les barrettes utilisées dans les serveurs, permettent de détecter les erreurs et de les corriger).

Il existe aussi des mémoires associatives.

Divers types de mémoire vive

Mémoire vive statique

Mémoire vive dynamique

La mémoire dynamique (DRAM, Dynamic RAM) utilise la capacité parasite drain/substrat d'un transistor à effet de champ. Elle ne conserve les informations écrites que pendant quelques millisecondes : le contrôleur mémoire est obligé de relire régulièrement chaque cellule puis y réécrire l'information stockée afin d'en garantir la fiabilité, cette opération récurrente porte naturellement le nom de «rafraîchissement».

Malgré ces contraintes de rafraîchissement, ce type de mémoire est particulièrement utilisée car elle est bien meilleur marché que la mémoire statique. En effet, la cellule mémoire élémentaire de la DRAM est particulièrement simple (un transistor accompagné de son nano-condensateur) et ne nécessite que peu de silicium.

Les puces mémoires sont regroupées sur des supports SIMM (contacts électriques semblables sur les 2 faces du connecteur de la carte de barrette) ou DIMM (contacts électriques scindés sur les 2 faces du connecteur).

On peut distinguer les types de mémoire vive dynamique suivants :

Fabricants de mémoire

Puces mémoire

Barrettes de mémoire

Voir aussi

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9moire_vive.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu