Laryngophone

Un laryngophone est un type de microphone conçu pour être positionné sur la gorge d'un individu, sanglé autour de son cou et en contact avec sa peau, pour capter les vibrations de son larynx et de ses cordes vocales, et ainsi restituer sa voix et ses paroles.



Catégories :

Matériel audio - Capteur - Composant électronique - Voix humaine

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Le laryngophone est un micro sensible aux vibrations de la voix. Il est positionné autour du cou en contact avec la peau. Connecté au Talkie walkie positionné à la... (source : estore)
  • Le laryngophone est un micro sensible aux vibrations de la voix.... Pour casque filaire; Amplificateur-Protecteur acoustique · Inverseur casque combiné... (source : onedirect)
  • Le laryngophone se compose de d'un micro et d'un module pour... Aucun soucis pour la reception, l'oreillette acoustique remplie bien son... (source : france-airsoft)
Laryngophone couplé à un casque audio, détail de l'uniforme d'un officier de l'USAAF (l'aviation américaine durant la Deuxième Guerre mondiale), exposé au Pacific Coast Air Museum de Santa Rosa, en Californie.

Un laryngophone est un type de microphone conçu pour être positionné sur la gorge d'un individu, sanglé autour de son cou et en contact avec sa peau, pour capter les vibrations de son larynx et de ses cordes vocales, et ainsi restituer sa voix et ses paroles.

C'est un type spécifique de microphone de contact, et en cela il s'oppose au microphone acoustique respectant les traditions, qui restitue le son en étant positionné devant la bouche, pour capter les variations de la pression de l'air.

Il a été découvert par Stuart Ballantine qui l'a breveté en 1935[1].

Utilisations

Il est utilisé :

Il présente par conséquent un intérêt tactique, dans les domaines militaire, de la police et de la sécurité.

Il peut être connecté à un émetteur radio (talkie-walkie) ou à un téléphone mobile, peut-être sans fil par bluetooth. Son déclenchement peut se faire automatiquement (en réagissant à la voix), ou bien manuellement (par pression sur une touche).

Il est le plus souvent couplé à une oreillette (peut-être montée sur un casque) ou à un casque audio.

Limites

Le laryngophone permet certes d'augmenter efficacement le rapport signal sur bruit, mais il élimine d'autre part les plus hautes fréquences du signal, et certaines expériences menées par l'armée américaine[3] ont prouvé que cela pouvait nuire davantage à l'intelligibilité du discours que les parasites génèrés par l'utilisation d'un microphone acoustique.

Références

  1. (en) U. S. Patent 2, 165, 124 : Throat microphone, déposé le 12 février 1935, publié le 4 juillet 1939, sur le site de l'USPTO.
  2. (en) A. Shahina et B. Yegnanarayana, Recognition of consonant-vowel units in throat microphone speech, dans Proceedings of International Conference on Natural Language Processing, Allied Publishers, Kanpur (Inde), 119 p. (ISBN 8177649604) , p.  85-92.
  3. (en) [pdf] Barbara E. Acker-Mills, Adrianus J. Houtsma, William A. Ahroon, Speech Intelligibility in Noise Using Throat and Acoustic Microphones, USAARL (United States Army Æromedical Research Laboratory), Aircrew Protection Division, Fort Rucker (Alabama), rapport 2004-13, avril 2004, 23 pages.

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Laryngophone.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu