Diode Schottky

Une diode Schottky est une diode qui a un seuil de tension directe particulièrement bas et un temps de commutation particulièrement court.



Catégories :

Diode - Composant actif - Composant électronique

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • une diode schottky est une diode extrèmement rapide dont le temps de ... La tension inverse est faible et dépend de la largeur de la bande... (source : forums.futura-sciences)
  • La structure Métal-Semiconducteur - 5.4 La diode SCHOTTKY.... apparaît une légère augmentation du courant inverse selon la tension appliquée.... la diode SCHOTTKY est traversée par un courant particulièrement faible (elle est bloquante).... (source : polytech-lille)
  • VCC_IO est ... source 5V Entre les 2, je mets une diode schottky. Est -ce que... a une diode normal elle se polarise en inverse et ... seuil de tension... (source : abcelectronique)
Symbole de la diode Schottky
Diodes Schottky
Coupe d'une diode Schottky

Une diode Schottky (nommée selon le physicien allemand Walter H. Schottky) est une diode qui a un seuil de tension directe particulièrement bas et un temps de commutation particulièrement court. Ceci permet la détection des signaux HF faibles et hyperfréquences, la rendant utile par exemple en radioastronomie. On l'utilise aussi pour sa capacité à laisser transiter d'assez fortes intensités pour le redressement de puissance.

Historique

L'ancêtre de la diode Schottky utilisait deux matériaux "naturels" (une pointe d'acier et un cristal de galène), dans le poste à galène.

Parmi les diodes Schottky les plus courantes, on trouve la 1N5817, et des jonctions metal-semiconducteur Schottky sont présentes dans les composants logiques des familles 74S, 74LS, 74F et 74AF pour leur vitesse de commutation élevée et leur faible chute de tension.

Une diode Schottky utilise une jonction metal-semiconducteur (au lieu d'une jonction p-n comme les diodes conventionnelles). Tandis que les diodes standard en silicium ont une tension de seuil d'environ 0.6 volt, les diodes Schottky ont une tension de seuil (pour une polarisation directe d'environ 1 mA) dans la gamme de 0.15V à 0.45 V, ce qui les rend utiles en limitation de tension et en prévention de saturation des transistors.

Les inconvénients de ces diodes comparé aux diodes à jonction p-n sont un courant en polarisation inverse plus élevé, une tension de claquage en inverse plus faible, ainsi qu'une plage de fonctionnement en température moindre. Malgré les progrès effectués, ces diodes sont par conséquent plus fragiles dans ces conditions [1].

Bibliographie

Notes et références

  1. (en) Microsemi - Introduction to Schottky Rectifiers"

Voir aussi


Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Diode_Schottky.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu