Amplificateur pour guitare électrique

L'amplificateur pour guitare est un appareil électrique permettant de restituer le son d'une guitare, qu'elle soit éléctrique, électro-acoustique ou basse.



Catégories :

Technologie du son - Amplification pour guitare - Amplificateur électronique - Composant actif - Composant électronique

Recherche sur Google Images :


Source image : i-boutik.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • filtre passe- haut avant chaque étage amplificateur pour n'ecrêter que la partie... audio pour augmenter un signal de guitare electrique (signal sortant des ... (source : u-electronique)
  • enceinte pour sono ou haut -parleur d'un ampli guitare.... d'une guitare électrique ou d'un amplificateur pour éviter les ronflements..... rapport arithmétique entre le signal électrique créé par votre guitare et les bruits parasites... (source : guitarejazz)
  • En effet, ces lampes ne sont pas conçues pour éclairer mais pour augmenter un signal électrique ! On doit cette découverte à Lee De Forest , en 1907, ... (source : gzii)

L'amplificateur pour guitare (généralement nommé "ampli guitare") est un appareil électrique permettant de restituer le son d'une guitare, qu'elle soit éléctrique, électro-acoustique ou basse. On considère généralement deux grandes parties consitutant un amplificateur pour guitare :


Une structure à étages

Le rendu sonore du signal d'une guitare se fait en plusieurs étapes. D'un côté, on trouve la partie électronique d'augmentcation, où le signal électrique issu de la guitare est mis en forme. Cette partie peut être sous-divisée en préaugmentcation et augmentcation de puissance. D'un autre côté, on trouve la partie électro-mécanique où un haut-parleur transforme le signal électrique en signal acoustique.

De façon quelque peu trompeuse, le terme "amplificateur pour guitare" sert fréquemment à désigner le tout. Cela vient du fait que de très nombreux modèles regroupent les différents étages en un seul appareil. On parle alors de "combo". Il est néenmoins envisageable, et cela est particulièrement courant pour le matériel haut-de-gamme, de séparer les étages en différents appareils pour plus de modularité. On parle alors de "tête d'ampli" à laquelle on va connecter un haut-parleur.


Préaugmentcation

C'est la partie qui aura le plus d'influence sur la sonorité. Son but est de recevoir et de mettre en forme le signal d'entrée pour donner une personnalité au son, de le colorer. Il s'agit en particulier d'un travail sur le spectre du signal en privilégiant certaines plages de fréquences, en en atténuant d'autres, en contrôlant les harmoniques, etc.

Pour ce faire, l'utilisateur dispose de plusieurs boutons de contrôle :


Augmentcation de puissance

Le signal issu d'une guitare n'est pas porteur de puissance, les amplitudes de la tension et de l'intensité étant faibles. Si le préamplificateur donne déjà plus de corps au signal, cela n'est toujours pas suffisant pour faire vibrer suffisamment la membrane d'un haut-parleur. La fonction de l'amplificateur de puissance est par conséquent d'augmenter le signal issu de l'étage de préaugmentcation pour le rendre porteur de puissance afin d'être transmis au haut-parleur.

Le rôle d'un amplificateur en électronique est seulement de modifier les paramètres d'amplitudes du signal d'entrée. L'amplificateur de puissance a par conséquent le plus souvent une réponse en fréquences linéaire, c'est-à-dire que chaque fréquence du spectre est augmentée de la même façon. Son influence sur la coloration du son est par conséquent limité, cette tâche revenant au préamplificateur. Néanmoins, nombreux sont les musiciens qui utilisent l'étage de puissance pour rajouter de la coloration au son. Cela est courant avec les amplificateurs à lampes dans lesquels on fait saturer les lampes de puissance pour rajouter de la distorsion au signal.


Haut-parleur

Le haut parleur est le dernier maillon de la chaîne de restitution. Son rôle est de transformer le signal électrique en un signal acoustique audible.

Le haut-parleur est toujours mis dans une enceinte. Une enceinte peut par conséquent contenir plusieurs haut-parleurs et ils sont alors reconnus comme un tout.

Le haut-parleur participe à la coloration du son. C'est pourquoi, quand on sonorise une guitare, le signal ne provient pas de la sortie line de l'ampli. Le signal est repiqué au moyen d'un micro adapté, positionné de différentes manières devant le haut-parleur, afin d'avoir le son recherché.

Effets

De nombreux modèles intègrent des effets à rajouter au signal. Le plus courant est la réverbération, qui simule le phénomène de réflexion du son sur les murs d'une salle. Ainsi, elle donne l'impression qu'on joue dans une pièce plus ou moins grande. Elle est fréquemment effectuée au moyen d'une "ligne à retard à ressort".



Types d'amplificateurs

Selon les technologies employées, on peut classer les amplificateurs.


L'ampli à lampes

Les premiers amplis étaient à lampes (aussi dits "à tubes"), premier élément électronique (historiquement) donnant la possibilité l'augmentcation d'un signal électrique.

tube

La technologie des tubes (la grille surtout) est sensible aux vibrations entrainant une réverbération mécanique et une coloration chaude et «chantante». Les tubes ont une meilleure impédance et stockent mieux l'énergie : ils saturent «en douceur» et peuvent supporter des pics d'intensités plus aisément (meilleure dynamique impulsionnelle). Ces propriétés font que pour un son équivalent un ampli à transistors «classique» devra être en gros deux fois plus puissant que son «équivalent» à tubes.

Les trois principaux inconvénients du tube sont sa fragilité (chocs), son usure et son coût élevé.

Il bénéficie d'un certain prestige culturel, sa sonorité étant reconnue comme plus «chaleureuse» que celle d'un ampli à transistor, ce qui explique que la grande majorité des guitaristes préfère le plus souvent de loin un ampli à lampes, tout comme nombre de passionnés d'hi-fi. Cette impression de chaleur est due aux harmoniques paires générées par les lampes (les transistors générant des harmoniques impaires moins agréables pour l'oreille humaine).

Pour les professionnels et les stars de la guitare, et malgré les rigueurs de la route, l'augmentcation à lampes reste le standard inévitable.


A transistors

Un jour est apparu le transistor : plus petit, moins gourmand en électricité, plus fiable, avec une augmentcation constante (linéarité), quelle que soit l'intensité du signal en entrée et enfin, un coût particulièrement modique. Sa linéarité donne un son moins chaud que les amplis à lampes.

À titre informatif, il existe plusieurs puissances d'ampli à transistors (RMS)


L'ampli à modélisation

Les amplis à lampes étant plus chers, les constructeurs ont trouvé le moyen de simuler la coloration du son que produit une lampe. La facilité et la fiabilité de ces simulations ont permis l'explosion de ce marché, même si la qualité du son et la ressemblance avec l'original sont discutables.

Pour des raisons de droit des marques, différentes appellations masquent des simulations d'amplis célèbres :

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Amplificateur_pour_guitare_%C3%A9lectrique.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu