Alarme

Une alarme est un signal avertissant d'un danger. À ce titre, l'alarme est une information émise pour provoquer une réaction.



Catégories :

Capteur - Composant électronique - Surveillance - Sécurité

Recherche sur Google Images :


Source image : alarme-info.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • Information qui signale, par l'activation d'un ou plusieurs détecteur (s) du dispositif d'alarme du site télésurveillé, la survenance... (source : protection24)
Alarme anti-incendie

Une alarme est un signal avertissant d'un danger. À ce titre, l'alarme est une information émise pour provoquer une réaction. L'alarme nécessiste une connaissance préalable du danger. En effet, il n'est pas d'alarme tant que le danger n'est pas connu.

Étymologie

Le terme provient de l'italien all'arme, qui veut dire littéralement aux armes.

Historique

Le premier créateur est Kaya Ryoi un japonais créateur de systéme electrique.

Les différents types d'alarme

Une alarme est un système de surveillance le plus fréquemment électronique ou informatique qui sert à signaler un événement comme par exemple une intrusion, une tentative de vol ou la chute d'une personne dans une piscine.

Dans le cadre des systèmes d'alarme, il est envisageable de classer les différents signaux en trois grandes catégories :

catégorie 1 
les signaux indiquant un danger pour la vie. Par exemple une alarme feu, une alarme agression, une alarme de piscine.
catégorie 2 
les signaux indiquant un danger pour les biens. Par exemple une alarme effraction, une alarme température haute.
catégorie 3 
les signaux indiquant une défaillance de l'installation. Par exemple une alarme perte détecteur.

Les alarmes émises par les systèmes électroniques le sont par l'analyse de différentes variables de l'environnement à surveiller. Quand l'une ou plusieurs variable est déclarée conforme à une situation non souhaitée, le signal est émis.

Les alarmes anti-intrusion

Technique

Centrale d'alarme

L'alarme pour prévenir les cambriolages est constituée par des détecteurs de mouvement positionnés à la porte d'entrée et peut-être aux fenêtres du local à protéger. Si elle est amorcée, toute personne qui pénètre les lieux dispose de quelques secondes pour composer un code servant à la désactiver, faute de quoi une sirène se déclenche pour faire fuir les intrus et de prévenir les riverains.

Un dispositif d'alarme est un dispositif modulaire composé :

Dans certains dispositifs anti-intrusion pour de petits locaux, le central intègre les systèmes de commande et d'alerte, les détecteurs étant les seules parties scindées. Dans les dispositifs de détection de chute dans des bassins, il peut arriver que l'alarme soit monobloc (détecteur, centrale, sirène et commande).

Dans les dispositifs en plusieurs modules, les communications entre les parties peuvent être transmises :

La centrale d'alarme peut aussi être couplée à un transmetteur téléphonique pour donner l'alerte à un centre de télésurveillance. Le central d'alarme peut aussi gérer des alarmes techniques, comme l'incendie, le gel...

Détecteur infrarouge

Les détecteurs d'intrusion se décomposent en deux groupes principaux :

En France

Le marché des alarmes de protection de locaux en France se décompose entre les dispositifs à monter soi-même (kits prêt-à-monter), le plus souvent vendus dans les grandes surfaces et dans certains magasins spécialisés, et les alarmes installées par des professionnels.

Au Québec

Le marché des dispositifs d'alarmes résidentiels au Québec est en constante progression. Les dispositifs d'alarme sont le plus souvent installés par des compagnies spécialisées comme SecurForce, une filiale de Global Sécurité, le principal agent ADT autorisé au Québec.

À la différence du marché français, les particuliers n'ajoutent quasiment jamais de composants eux-mêmes. En effet, au Québec, l'installation d'un dispositif d'alarme relié à une centrale ADT permet d'obtenir une réduction des primes d'assurance habitation et différentes garanties, étant donné que les composants ont été installés par des techniciens ADT autorisés.

En contre partie, lors de l'activation d'un dispositif d'alarme relié à une centrale ADT, les agents autorisés offrent le plus souvent aux nouveaux abonnés des réductions importantes, soit en assumant les mensualités du relais à la centrale pendant un an, soit en fournissant le dispositif d'alarme résidentiel gratuitement.

Les alarmes de piscine

La loi française impose depuis janvier 2006 la mise en place de systèmes d'alarme pour les piscines qui ne sont pas équipées ni de barrières de sécurité, ni de couverture automatique, ni d'abri en verre, ceci afin d'éviter les noyades accidentelles d'enfants de moins de 6 ans suite à chutes dans les bassins.

En 2008, l'efficacité de ces alarmes était remise en cause. La Commission de sécurité des consommateurs (CSC) mise en place par la République française a testé en 2008 six modèles d'alarme de piscines vendus en France. Selon les résultats publiés le 12 juin 2008, "Une seule alarme passe l'ensemble des tests avec succès. La majorité ne détectent pas la chute d'une masse de 6 kilos et les niveaux sonores d'alerte s'avèrent médiocres dans quatre cas. "[1].

Notes et références

  1. Le Figaro, 27 juin 2008.

Voir aussi

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Alarme.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu